L’as qui court 2017

Les notes suspendues de Philippe Collonge-Sens.
Genc Gjoka, le patron du bar à jeux l’As qui court, talentueux joueur d’échecs bien connu à Niort, innove dans son estaminet. En plus des concerts réguliers, il y accroche désormais des expositions d’art.

Pour lancer cette nouvelle facette, le fief des fidèles de Nuit debout à Niort accueille tout naturellement les dessins du Niortais Philippe Collonge-Sens, impliqué dans ce mouvement.
Ces dessins, comme la trame d’un reportage, retracent des instants des rassemblements niortais de Nuit debout. L’artiste que l’on croise souvent, crayons et carnet de croquis toujours à portée de mains dans les concerts notamment, nous donne à voir… et même à entendre ces souvenirs récents. « Dessiner m’a aidé à comprendre ce qui se passait, au début je sentais une parole portée en chaque nom propre, qui est peu à peu devenue collective », confie-t-il. Ses dessins, comme autant de notes suspendues, nous parlent, nous chantent la vie réelle, sans filtre.

Exposition visible jusqu’au 30 juin, à L’As qui court, 32, rue Brisson à Niort, du mardi au samedi, de 18 h à 23 h. Entrée gratuite.

Sébastien Acker, La Nouvelle République (Deux-Sèvres Sud)



Les commentaires sont fermés.